Pour nombre de nos compatriotes, l’histoire constitue une passion.

Hephaistos | Titans Grecs


Hephaistos | Titans Grecs

De retour sur l’Olympe, Hephaistos (Visitez le site internet Titans-grecs de Hephaistos) devint la divinité du feu et de la forge. Il fut ramené par la force sur le mont Olympe par Dyonisos. Le dieu de la vigne, par ailleurs fils de Zeus, l’avait au préalable saoûlé. Balancé en bas du mont Olympe à sa naissance par Héré qui le trouvait disgracieux, Hephaistos fut sauvé au fond de l'eau par une néréide et une océanide.

Les nombreuses réalisations du dieu de la forge

Les attributs d'Hephaistos sont le marteau et l'enclume. Les cyclopes assistaient l'artisan dans sa tâche. Parmi les armes mythiques confectionnées par le dieu forgeron, on trouve les armes de Memnon et les cnémides (jambières) d’Héraclès. Hephaistos est vu comme un forgeron fabuleux, fabriquant des trônes, des armes ou des bijoux destinés aux principales divinités de la mythologie grecque.

Lorsqu’Athéné était prisonnière dans le crâne de Zeus, Hephaistos la mis au monde avec une hache de bronze et libéra le dieu d'une atroce douleur. Hephaistos tua Mimas en l'enfouissant sous une masse de fer en fusion au moment de la gigantomachie. Somme toute, il n'a pas pris part à énormément de conflits.

Hephaistos, le fils d’Héra

Parce qu'Héra l’aurait balancé en bas du mont Olympe, Hephaistos est présenté sous l'image d'un forgeron claudiquant. Il est le nom du dieu des volcans et du feu pour les Grecs. Certaines sources déclarent que le dieu suprême, ZeusZeus, le dieu suprême est son père. A l'inverse, d'autres racontent que Héré l'a mis au monde seule. Très peu de pièces artistiques ont transmis l’image d’Hephaistos. Généralement, il est aux côtés d’autres dieux, par exemple Artémis ou Athéna.

Quelle que soit la version, Hephaistos le claudiquant a une compagne qui représente la perfection physique. Ce dieu a eu plusieurs enfants : Palémon l'argonaute, Cabiro la nymphe et Périphétès le brigand. D'après le poème "L’Iliade", Hephaistos fut l’époux de l’une des Charites, les Grâces des Romains.