Pour nombre de nos compatriotes, l’histoire constitue une passion.

Agamemnon - cosmohistoire3.com


Agamemnon - cosmohistoire3.com

Selon les œuvres d'Homère, l'existence des Atrides se trouvait être remplie de parricide et de représailles. Oreste a notamment mis en place une machination pour supprimer son oncle Égisthe et laver ainsi le meurtre de son père. Au cours du périple troyen d'agamemnon (Cosmohistoire3)son cousin Égisthe devint l'amant de la reine. Après la guerre contre les Troyens, le roi homérique atteignit son royaume avec son butin de guerre Cassandre et fut trucidé suite à une manœuvre initiée par les amants. À la suite d'un conflit avec le commandant des troupes achéennes, Achille refusa d'obéir aux ordres et se cloîtra dans sa tente pendant l'expédition contre les Troyens. agamemnon s'empara en effet de Briséis, le tribut le célèbre guerrier, en dépit de ses protestations.

Agamemnon, héros emblématique du paysage culturel grec

Figurant parmi les acteurs principaux de l'Iliade, Agamemnon et son frère Ménélas se révèlent aussi nommés les Atrides. Les deux princes homériques s'avèrent communément reconnus comme étant les descendants du souverain de Mycènes, Atrée, et de sa femme Érope. Les deux princes symboliques de Mycènes ont grandi avec Égisthe, l'héritier de Thyeste. Vu sa haine pour son frère, Atrée de Mycènes mandata ses deux héritiers pour l'enlever, puis l'assassiner. Sitôt à Delphes, Thyeste incita son fils à assassiner le roi. Lors de leur exil dans les murs de Sparte, les deux princes épousèrent les filles de Tyndare, Clytemnestre et Hélène. Via cette alliance, les princes légendaires du royaume de Mycènes purent reprendre le trône de leur père. Traduit le plus souvent par « éternel » ou « acharné », le mot Agamemnon se présente à l'origine comme un aspect du caractère de Zeus. Cette caractéristique renvoie à la volonté et à la puissance du roi des dieux de l'Olympe.

L'importance du monarque symbolique des Mycéniens pour l'héritage culturel de l'humanité

Étant donné le profil du héros, Agamemnon symbolise le modèle du grand monarque de droit divin. Par conséquent, l'épopée de la maison des Atrides inspire véritablement les poètes tragiques dès l'antiquité. Sur plusieurs générations, les héritiers d'Atrée vécurent une fin tragique en raison de conflits avec les dieux du panthéon grec. Étant donné que la couronne d'Atrée fut reprise au prix du sang, la fin tragique du roi de Mycènes cadre avec la destinée familiale. Suite à la découverte de masques d'or au cœur d'une sépulture de Mycènes, un grand débat est né quant à l'authenticité du trésor du musée d'Athènes. Selon les archéologues, la conception de ces pièces anciennes date de plusieurs siècles avant l'époque des deux fils d'Atrée de Mycènes. Au-delà de son rôle dans le monde la littérature classique, le roi des Mycéniens possède un statut remarquable dans les légendes de la civilisation grecque. En Laconie, le descendant de Tantale est notamment sacralisé sous les traits de Zeus Agamemnon.

Tragédie pour le roi a posteriori de la guerre de Troie

Au cours de la guerre de Troie, Égisthe est parvenu à séduire la femme du roi, Clytemnestre. Selon les écrits de Homère, l'amant de la reine décapita Agamemnon durant une festivité fêtant son grand retour. Selon les auteurs classiques, Clytemnestre tua Agamemnon pour assouvir sa veangence par rapport au sacrifice de sa progéniture Iphigénie. Elle dévoila également une certaine jalousie par rapport à la beauté et à la jeunesse de la nouvelle compagne du roi. Oreste, influencé par les idées de sa sœur Electre, exécuta son oncle Égisthe et sa mère Clytemnestre pour prendre sa revanche de la trahison meurtrière subie par son père. Par la suite, les 2 amants régnèrent après le décès du roi.

Au cœur de la Grèce antique, la réputation des descendants d'Atrée se mesurait au nombre de leurs alliés au cours de l'expédition contre les Troyens. En effet, les deux frères mythiques rassemblèrent des suzerains issus de divers royaumes grecs pour cette guerre. Outre ses talents de combattant, l'expertise de stratège et les conseils avisés d'Agamemnon donnèrent la possibilité de sortir victorieux du siège de Troie. Cependant, le roi de Mycènes dut se retirer dans son chapiteau à la suite d'une profonde blessure au bras. D'après les récits réunis dans l'Iliade, Agamemnon se trouvait être un monarque imposant et aimé dans le monde grec. À titre de chef, il dirigea le conseil de guerre et guida l'armée au combat. Au cours de l'expédition contre les Troyens, le chef de l'alliance achéenne livra bataille avec ses guerriers. Ne reculant jamais devant l'ennemi, ce souverain aimé fit une multitude d'actes épiques.

D'après certaines sources, l'enlèvement de la reine spartiate était un bon motif aux yeux des Achéens, afin de légitimer le pillage de la cité de Troie. En effet, depuis l'épanouissement de leurs territoires, plusieurs monarques achéens projetèrent d'attaquer la cité compte tenu de la prospérité et de l'emplacement stratégique de la cité. Ayant dû rendre sa captive Chryséis dans le but de calmer le courroux des dieux de l'Olympe, Agamemnon s'empara du butin de guerre d'Achille, Briséis, malgré ses contestations. Néanmoins, en rapportant l'héritière du prêtre voué à Apollon, Chrysès, le roi emblématique préserva les Achéens de la peste pendant la campagne contre Troie. En dépit de ses différents exploits de stratège, le roi de Mycènes se distingua pour son altercation avec Achille, l'illustre guerrier grec. À la suite de cette dispute, le guerrier mythique resta dans sa tente dans une grande partie de l'Iliade. Commandant en chef des navires grecs, Agamemnon s'avérait entouré de différents alliés venant notamment de Sparte et de Mycènes en voguant vers Troie. D'ailleurs, après l'enlèvement de son épouse, Ménélas pria en personne son frère de diriger le raid préparé pour laver l'insulte de Pâris.